D'ici on touche le ciel

© Photo : JPM Photographie
© Photo : JPM Photographie

 

 Rêverie musicale et dansée pour les tout-petits (0/3 ans)

ou les jeunes publics (3/10 ans)

Avec une danseuse et un musicien

 

Ecriture chorégraphique et mise en scène :

Luisella Rimola

Interprètes : Loïc Perdrix et Luisella Rimola

Création musicale : Loïc Perdrix

 

 

Ce spectacle interroge la naissance, du point de vue de l'enfant qui naît et qui chemine vers la verticalité en posant bien ses pieds sur la terre pour flotter dans le ciel, mais aussi du point de vue de l'adulte qui l'attend, puis qui l'accompagne, parcourant à nouveau le chemin lui-même, s’interrogeant sur le sens de celui-ci.

 

Le mythe des cigognes porteuses de bébés, qui constitue la trame anecdotique de la pièce situe ce cheminement dans l'univers du rite symbolique, le mot « rite » étant ici utilisé dans son double sens étymologique de "relier" et "se recueillir.

 

Les écrits autour de la motricité libre d'Emmi Pikler , ceux de Bonnie Bainbridge Cohen, fondatrice du Body Mind Centering et de ceux d'Odile Rouquet, danseuse, chorégraphe, et professeur d’ ’Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé ont été convoqués lors des répétitions pour enrichir la quête.

 

La création s'est nourrie du travail de recherche sur le mouvement effectué par la chorégraphe Luisella Rimola, ainsi que de son expérience de danseuse et de pédagogue auprès des jeunes enfants.

 

Les danseuses ont recherché leur gestuelle en parcourant les schémas de mouvements qu’emprunte l’enfant pour grandir et qui sont en partie les mêmes que la vie a utilisé au cours de son évolution.

 

Le musicien chante, refait à sa manière le chemin vocal de l'enfant, joue en direct : guitare, carillons koshi, hapi drum, bodhràn, et aussi du bouibouiophone, instrument de son invention ! 

 

 

 

Associer le ciel à la naissance est pour moi tout naturel
Quand j'étais petite les enfants arrivaient dans la maison de leur maman portés par une cigogne. L'oiseau avait dans son bec un grand linge blanc qui contenait l'enfant, il le déposait sur le rebord de la fenêtre, la maman prenait le bébé pour l'aider à grandir et pour refaire avec lui le chemin, en direction du ciel
...

 

mais ...

 

 

 

Mais où commence le ciel ?

Tout ce qui ne touche pas le sol est dans le ciel !

Alors il n'est pas tout en haut le ciel ?

D'ici tu le touches déjà !

Mais de quel ciel parlons-nous ? Celui des planètes ?

Celui des mythes ?
Celui des oiseaux ou des avions ?

Celui des cerfs-volants, des nuages, des étoiles ? Celui des papillons, des pollens ?

Celui qui donne envie de voler ? Celui qui fait peur, qui nous protège ? Celui ....

 

Celui qui nous recouvre et nous entoure,
celui qui part de la terre et s'étire partout tranquillement ,

celui dans lequel on naît et où on grandit, l'espace dans lequel on vit, un endroit pour se rencontrer

 

 

Ce matin un vol de cigognes,
il est passé par-dessus le toit de la maison : j'ai su que désormais tu étais avec moi